• mag-sdh-hs-ete-2016-620par308

    Nouveau ! Magazine Hors-Série Secrets d’Histoire – Reines de France

    Quand on parle de l’héritage monarchique capétien, on a coutume de dire que « les rois ont fait la France » en mille ans, et, si la formule est vraie, elle cache cependant une partie de la réalité car l’on pourrait tout aussi bien af rmer que les reines ont apporté leur pierre à l’édi ce. En tant que mères, d’abord, car le premier rôle assigné à une reine est de donner un héritier

    au trône, et il est d’ailleurs fréquent de vouloir les cantonner uniquement à cette fonction maternelle… Est-ce par ignorance que l’on ne veut pas leur reconnaître la place déterminante qu’elles occupent auprès du roi et, plus largement, dans la vie même du royaume ? Quelques-unes cependant se détachent dans notre mémoire collective. Chacun connaît le nom

    et l’austère portrait de Catherine de Médicis, bien davantage que ceux de son époux de roi, Henri II. Mère de trois rois et régente durant presque trois ans, elle a bel et bien dirigé le pays, sans pour autant régner… La reine Margot,
    « la rebelle », comme on la surnomme, fait elle aussi partie de ces grandes gures féminines dont le souvenir reste présent à l’esprit ; tout comme Anne de Bretagne qui fut, fait unique dans l’Histoire, deux fois reine de France

    et une illustre duchesse qui se battit becs et ongles pour conserver sa région natale indépendante de la couronne… en vain.

    Et que dire de Marie-Antoinette, la plus célèbre et peut-être la plus fascinantedenosreines,audestinsitragique?L’Histoireenseignéen’en présente qu’une facette : celle d’une femme légère et froide. Pourtant, elle
    fut elle aussi une protectrice des arts, une icône de la mode et une femme animée de passions brûlantes, pour ses enfants, et pour un homme, Axel
    de Fersen qui, s’il ne fut sans doute pas son amant de chair, fut sans conteste un ami proche, un con dent, dèle jusqu’au bout à celle qu’il avait choisi
    de servir et d’aimer. Aux côtés de ces personnalités amboyantes, nous avons aussi choisi de vous présenter ici d’autres femmes ; parfois discrètes, comme Claude de France ou Marie-Thérèse d’Autriche, mais qui ont elles aussi eu leur rôle à jouer ; parfois glaçantes, telle la terrible Frédégonde, dont on a peine

    à comptabiliser le nombre des assassinats qu’elle a commandités ! Parfois émouvantes, à l’image de Marguerite de Bourgogne, qui de reine ne porta que le titre, puisque son époux devint roi alors qu’elle était déjà emprisonnée et qu’elle nit ses jours de façon mystérieuse dans son cachot…

    Comment aussi ne pas présenter deux des impératrices que compta l’Histoire de France : Joséphine et Eugénie, deux femmes fortes, belles et dévouées, au parcours digne d’un roman !

    Les 18 souveraines que nous avons choisi de vous présenter dans ce numéro spécial de « Secrets d’Histoire » incarnent ainsi, chacune à sa manière, tous les rôles joués par les femmes au temps de la monarchie et de l’Empire : mères, épouses, régentes, con dentes…, elles aussi ont façonné la France.

    Avec le magazine « Secrets d’Histoire », l’Histoire se veut conviviale
    et divertissante. J’espère que vous prendrez plaisir à découvrir la personnalité des grandes souveraines présentées dans ce numéro.

    À très bientôt.

    Stéphane Bern